Services – Hypnose

Hypnose

 

En hypnose, on se sert d’un langage spécifique pouvant être utilisé lors de conversations ou pour installer un état de conscience modifié, appelé transe hypnotique, pour atteindre plus facilement l’inconscient et de pouvoir diriger l’attention de la personne sur ce qui se vit à l’intérieur d’elle, la rendant réceptive aux suggestions faites selon ce qui a été établi avec elle lors de la collecte d’informations.

L’hypnose est utilisée à des fins d’introspection, pour reprogrammer certains comportements, pour contacter des ressources intérieures ou des mémoires enfouies dans l’inconscient provoquant du même coup une compréhension plus claire de certains évènements.

 

Lorsqu’on parle de mémoires enfouies, on doit parfois régresser en âge, d’où le nom hypnose de régression. Selon les croyances, l’hypnose de régression peut même permettre de recontacter des mémoires aussi lointaines que l’entre-vies, voire des vies antérieures.

 

Il y a des types d’hypnoses faites de façon plus dirigée et d’autres de façon plus permissive telle que l’hypnose Ericksonienne par le langage qui y est utilisé.

 

Milton Erickson (1901-1980) fut l’un des praticiens en hypnose les plus influents du XXe siècle. En réaction à une pratique de l’hypnose qu’il jugeait stéréotypée et répétitive, il développa une approche souple avec des suggestions indirectes (métaphores) ainsi que des techniques de confusion à la place des inductions hypnotiques formelles.  Il estimait que l’hypnose devait être adaptée à chacun par le fait qu’elle était à la fois unique et totalement personnelle. En adoptant des méthodes de travail des plus originales, il a su mobiliser les propres ressources de ses patients afin de dépasser leurs problèmes dans le respect, l’empathie et l’intégrité de chacun.

 

Le concept de Milton Erickson a su influencer bien des thérapeutes en ce domaine de même que les fondateurs de la programmation neurolinguistique (PNL) qui ont su le modéliser sur quelques plans.

 

Ma toute première incursion dans le monde de l’hypnose était une formation qui se voulait plus protocolaire, avec des textes écrits pour des situations ciblées. Selon la problématique rencontrée, on choisissait le texte approprié à celle-ci et on en faisait la lecture. Il n’y avait pas vraiment d’interaction avec la personne, sauf pour les situations où il s’agissait de régression.

 

Rapidement, j’ai découvert que cette façon de faire n’était pas vraiment ajustée pour chacun. Toutefois, mon intérêt pour l’hypnose était réellement présent. La  vie étant pleine de synchronicité, j’ai vite été dirigée vers une autre forme d’hypnose, l’hypnose Ericksonienne.

 

Avant même de débuter ma première formation d’hypnose Ericksonienne (j’en ai fait deux dans différentes écoles), j’avais déjà commencé instinctivement à délaisser les textes uniformisés pour faire de l’hypnose plus adaptée aux situations de mes clients. Je les guidais à travers ce processus selon leurs propres mots ainsi que leur façon de percevoir le problème.  En découvrant la façon de faire de Milton Erickson, j’ai été très surprise de constater qu’instinctivement, cette méthode devenait tranquillement mienne. En fait, tout comme lui, je préfère accompagner les gens dans l’unique de l’Être.

 

Pour en savoir plus sur l’hypnose

https://beauxreves.fr/dormir/solutions/hypnose/

http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2001/mag0921/ps_4521_hypnose.htm

mega888